Juillet 2018

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  





Fête de la Forêt de Sénart 2018

Fête de l'eau à Corbeil-Essonnes 2018


  
  
Visites et Activités pour Groupes de personnes.


  
Les randonnées en Essonne
  Office de Tourisme, 11 Place du Comte Haymon 91100 Corbeil-Essonnes ::: 01 64 96 23 97

 CORBEIL-ESSONNES JAZZ FESTIVAL 2018


  FESTIVAL  

CORBEIL-ESSONNES JAZZ FESTIVAL 2018

Mercredi 27 Juin 2018 - 20h
Vendredi 29 Juin 2018 - 21h30
Samedi 30 Juin 2018 - 17h30
Dimanche 1er Juillet 2018 - 17h30
Mercredi 4 Juillet 2018 - 20h
Vendredi 6 Juillet 2018 - 21h30
Samedi 7 Juillet 2018 - 21h30
Dimanche 8 Juillet 2018 - 17h30

Corbeil-Essonnes

Mercredi 27 juin 20h

Cinéma Arcel

 

Buena Vista Social Club: Adios est un film documentaire américain réalisé par Lucy Walker, sorti en 2017. C’est une suite au documentaire Buena Vista Social Club réalisé par Wim Wenders et sorti en 1998. Le parcours du groupe dans la captivante

histoire musicale de Cuba, tandis que ses membres reviennent sur leurs remarquables carrières et les extraordinaires circonstances qui les ont réunis. 

Tarif festival : 4 €.Projection précédée d’un mini concert de jazz à 20h00.

 

Vendredi 29 Juin 21h30 

Concert Hommage à

Monsieur Didier LOCKWOOD

Par l’Orchestre Symphonique du Conservatoire

De Musique et de Danse Claude DEBUSSY

Direction : Alice DURAND-LECOMTE

Le 18 Février de cette année, Didier LOCKWOOD nous quittait ou plus exactement il quittait le monde de la culture qu’il avait si bien marqué de son empreinte. Si toutes et tous, nous connaissons cet immense artiste au travers de ses projets musicaux (Magma, DLG, UZEB, le Jazz et la Diva…) au travers de ses nombreux enregistrements et collaborations (Stéphane GrappelliDave BrubeckMartial SolalMiles DavisHerbie HancockElvin Jones...) ou bien encore via les films dont il a composé les bandes originales (Lune Froide, les Enfant de la pluie…), si toutes et tous nous connaissons les nombreux prix et distinctions qu’il a reçu (Victoires de la Musique, Django d’Or, Grand Prix de la SACEM, Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier dans l’Ordre National du Mérite, Officier des Arts et des Lettres…) ; N’oublions pas que Didier Lockwood s’est également distingué par son implication pédagogique en publiant une méthode d’improvisation intitulée Cordes et âmes (prix Sacem 2002), et en créant, en 2001 à Dammarie-les-Lys, le Centre des musiques Didier Lockwood, son école d’improvisation. Il fut également chargé de la vice-présidence du Haut conseil de l’éducation artistique et culturelle, qui lui a été confiée conjointement, le 19 octobre 2005, par les deux ministres français de la Culture et de la Communication, et de l’Éducation Nationale. C’est au travers de ce prisme que nous avons décidé de lui rendre hommage. Nous avons donc tout naturellement demandé à l’orchestre symphonique du Conservatoire de Musique et de Danse Claude DEBUSSY d’ouvrir ce 19 ème Festival par un programme reflétant différents styles de musiques dans lesquelles Monsieur Didier LOCKWOOD aimait à s’y promener.

 

Samedi 30 juin 17h30

 

IF YOU WANTED TO 

Concert dans le cadre du jumelage avce la Ville de Sindelfingen

Joachim et Sarah KUPKE (chant), herbert RENZ (basse), Reiner PFLEIDERER et Tobias GÖTZMANN (guitares), Bernd STEINER et Alex SCHUMACHER ( batterie)

La musique du plus ancien groupe rock de la ville de Sindelfingen rappelle le blues sans l’être. « If You Wanted To », créé dans les années 70 par le peintre Joachim KUPKE, le bassiste Herbert Renz ou le batteur Bern Steiner, cette formation n’a publié que trois albums dans sa carrière. Les textes écrits par Joachim Kupke sont pleins de poésie, la musique les enveloppe d’une ambiance feutrée et trouve ses sources dans la tradition d’un minimalisme comme Bill Callahan, mais aussi du rock des groupes comme Dire Straits. Aujourd’hui ils nous présentent leur album « The Youg Man » sorti en 2013

21h30

Charles Pasi

Après un passage remarqué au Théâtre de Corbeil-Essonnes, le 13 Janvier 2018, nous avons souhaité avec insistance ré-inviter cet artiste et permettre au plus grand nombre de l’apprécier. Influencé depuis toujours par des artistes d’horizons différents, de Rage Against The Machine à Ottis Redding en passant par Mozart et Bob Dylan, il se prend de passion pour l’harmonica à l’âge de 16 ans : c’est le début de son histoire d’amour avec la musique ! En 2006, il sort son premier album Mianly Blue et remporte le tremplin de Blues sur Seine ! La suite relèverait presque du miracle : Charles se produit plusieurs années de suite au prestigieux festival de Montréal. Remarqué par la légende du saxophone Archie Shepp, ce dernier accepte de jouer sur deux titres de son second opus, Uncaged, rien que ça ! Son quatrième album paru chez le prestigieux label Blue Note (Universal) le 29 septembre 2017 est un succès. Une année 2018 qui s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour Charles PASI !

 

Dimanche 1er juillet 17h30

TRIBUTE TO CHUCK BERRY ET JERRY LEE LEWIS

par Jeff HOFMANN et Martin INGLE

Jeff HOFFMAN ( Guitare et Chant ), Martin INGLE (Guitare et Chant), Marty

VICKERS (Batterie), « JACY » DESMOND (Piano et Chant). 

Le groupe de JEFF HOFFMAN et MARTEN INGLE reprend les succès de CHUCK BERRY, le pionnier du rock’n-roll. Ce show est également ponctué de souvenirs des tubes de Jerry LEE LEWIS et de notre regretté Johnny HALLIDAY. 

Jeff HOFFMAN originaire de Chicago, est né avec la passion du Blues. Elève de Jo Pass, un temps aux Etats Unis puis au Brésil, il se fixe à Paris en 1989. Depuis Il partage la scène avec Manu Dibango, Luther Allison, Lucky Peterson… 

Marten INGLE, cet américain vivant à Paris, est un Singer-songwriter, bassiste, compositeur, producer, il se produit avec de nombreux Artistes Internationaux tels que Percy Sledge, Tony Allen, Gabrielle Lazure, Yasuaki Shimizu… 

Ils sont accompagnés par « JACY » un pianiste virtuose, aussi à l’aise dans le blues que dans les plus grands thèmes de la musique classique et par Marty VICKERS batteur percutant, qui a accompagné Chuck Berry lors de tournées en Europe

 Mercredi 4 juillet

Cinéma Arcel

 

Comment un groupe indépendant, né il y a 30 ans, grand absent de la scène médiatique, continue t-il de remplir les salles et les festivals ? Pourquoi ce groupe hors système, qui a largement participé à l’éclosion du mouvement Hip Hop et Reggae en France, est-il devenu un phénomène populaire ? Christian Philibert a suivi pendant plus d’un an, sur scène et dans les coulisses, les membres du Massilia Sound System et leur public de fidèles. Il nous livre un film musical débordant d’optimisme et de générosité, drôle, politique et profondément humain. Une vraie bouffée d’oxygène.

Tarif festival : 4 €. Projection précédée d’un mini concert de jazz à 20h00.

Vendredi 6 juillet 21h30

Pascal MULOT Quartet

Pascal MULOT (Basse), Aurelien OUZOULIAS (Batterie ), Phillippe KALFON (Guitare), François FAURE (Claviers ).

Guests : Sean GOURLEY (Guitare),  Médéric COLIGNON ( Cornet et Chant)

Fils d’un contrebassiste de Jazz, Pascal Mulot enseigne, entre autre, au Conservatoire de Musique et de Danse Claude Debussy. Considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs bassistes de l’hexagone, il a notamment joué avec Steve VaI, Simon Phillips, Steve Lukather ou encore Patrick Ronda et a fait quelques sessions d’enregistrements avec de célèbres artistes tels que Françoise Hardy. Après quatre albums, celui que la presse spécialisée a nommé "Bass hero", Pascal Mulot nous propose ici un quintet autour d’un univers musical où se mélangent les influences de Jimmy Hendrix, Miles Davis, Prince et Oscar Peterson... On y retrouve ses amis de longue date, avec notamment Médéric Collignon et Aurélien Ouzoulias. Concert de haute voltige !

 

Samedi 7 juillet 21h30

Lucky PETERSON (Chant, Orgue Hammond, Claviers, Guitare), Shawn KELLERMAN(Guitare), Jameal WILLIAMS (Claviers),Timothy WAITES (Basse), Raul VALDES(Batterie), Tamara TRAMELL (Chant)

Le légendaire Bluesman américain Lucky Peterson, maître de la guitare blues et du Hammond B3, fêtera bientôt son 50ème anniversaire de performance professionnelle. Né à Buffalo, New York en 1964, le fils de James Peterson, un guitariste de blues renommé et propriétaire du club de blues "The Governor’s Inn ». Tel un certain Mozart, Lucky Peterson donnait son premier concert à l‘âge de trois ans. Au lieu de sortir et de jouer avec les autres enfants, il traînait dans le club de son père et commençait à jouer avec les nombreux artistes qui s’y produisaient. Il réalise son premier album à l’âge que 5 ans - "Our Future" sorti sur le label "Today / Perception Records". Dès lors, il attire l’attention et passe régulièrement dans des shows télévisés qui le font connaitre à travers tout le pays. Pour le reste….c’est de l’Histoire ! Après avoir partagé un nombre impressionnant de scène, joué et enregistré avec de nombreux et néanmoins fort célèbres artistes, au début des années 90, il commence à enregistrer ses propres albums sur des labels aussi prestigieux que Alligator Records, Verve, Gitane, Universal… Et à faire des tournées dans le monde entier avec son groupe - The Organization En mars 2018, Lucky Peterson a été nominé par JAZZ FM au Royaume-Uni pour le prix « Best Blues Act » . Jouant son propre style de blues contemporain, fusionnant soul, R & B, gospel et rock and roll, son show mettra en vedette une chanteuse talentueuse du Texas : Tamara Tramell. 

Un artiste vraiment unique pour un concert prestigieux !

 

Dimanche 8 juillet 17h30

 

 

Marcel AZZOLA et Patricia BONNER

Marcel AZZOLA (Accordéon), Patricia BONNER (Chant), Hervé MESCHINET (Saxophone), Philippe PETIT (Piano), Pierre MAINGOURD (Contrebasse), Eric DERVIEU (Batterie).

Musicien professionnel dès l’âge de onze ans, celui qui a partagé la scène avec de très grands voix telles que celles de Boris Vian, Edith Piaf, Yves Montand, Juliette Greco, Barbara, Gilbert Becaud, Mouloudji, Jacques Brel…est de retour !

Entre swing et musette, jazz et java, Marcel AZZOLA, un habitué du festival et toujours autant apprécié, n’en finit pas de « chauffer » un public toujours prêt à s’enflammer. Cette année, il s’associe à Patricia BONNER pour un répertoire de chanson française fidèle à son répertoire ; « Un jour tu verras de Mouloudji » « J’aimerais tellement ça »… « la javanaise ». Le jazz de Patricia Bonner, c’est celui qui prend le cœur, c’est la « Blue » note qui nous fait chavirer. La rencontre de Patricia BONNER avec Marcel AZZOLA, pour la première fois ensemble sur scène, sera celle de la communion entre jazz et chanson française, celle de la musique populaire dans le sens noble du terme, qui donne envie de fredonner, une parenthèse de bonheur.

 

 

 

Seine Essonne Sénart